voyages à la carte myanmar

Conquérir mont Fansipan, 

voyages à la carte myanmar trek 4 jours 

http://myanmardiscovery.fr/nos-prestations/

Je dis haut et fort : ” ce cancer meurt !” je déteste le cancer

Je dis haut et fort : ” ce cancer meurt !” je déteste le cancer. Je vais m’occuper de ceux qui vont prendre le temps de lire ce post jusqu’à la fin. Je sais que beaucoup d’entre vous ne le feront pas, mais mes vrais amis sont ceux qui le feront. S’il vous plaît, en mémoire de quelqu’un qui est mort ou qui a combattu le cancer, ou même qui a un cancer, copier et coller. Alors écrivez “fait” dans les commentaires pour que je puisse vous remercier !

Je suis et je reste écolo

Certes, je pars en vacances en avion chaque année.

Mais je compense : je n’ai jamais tué de loup.

Partez en vacances pour un voyage au cambodge pour découvrir l’Asie du Sud-Est! Vous trouverez un circuit à consulter en cliquant sur https://voyage-vietnam.asia/magnifique-voyage-vietnam-pas-cher-12-jours-11-nuits-t441.html

Pour avoir plus de nouvelles: http://afrique-et-amerique.com/michel-embareck-raconte-ses-50-ans-d-amitie-avec-bernard-lavilliers-donc-dans-40-ans-il-ecrira-des-choses-aussi-belels-sur-moi-p/

Lisez mon article dans #ValeursActuelles, Qui veut tuer le Parlement ?, Longtemps, les parlementaires n’ont pas eu la côte

Lisez mon article dans #ValeursActuelles
Qui veut tuer le Parlement ?
Longtemps, les parlementaires n’ont pas eu la côte.
Soupçonnés de cupidité, de corruption, d’être dotés de privilèges grandiloquents, ils seraient les sangsues d’un système par essence vicié.
Il est vrai que note démocratie représentative est malade quand un parti peut obtenir à lui tout seul 306 sièges en réunissant seulement 16,5% de voix des inscrits.
Theresa May, Premier ministre britannique, qui a réuni 42,3% des votes lors des dernières élections législatives au Royaume-Uni n’a obtenu « que » 317 sièges et on lui a reproché d’avoir perdu les élections. Si l’on peut entendre que le scrutin uninominal à un tour pratiqué par nos voisins d’Outre-manche présente des défauts en terme de représentativité ; que dire de notre scrutin uninominale à deux tours où un parti, minoritaire dans le pays, peut malgré tout disposer d’une majorité écrasante comme c’est le cas aujourd’hui pour la République En Marche.
Cette représentativité qui s’étiole menace l’ensemble de notre système politique car comme le dit le proverbe « le poisson pourrit par la tête » et fragiliser tous les élus de notre pays dont la majorité, faut-il le rappeler, sont bénévoles. Ce déclin est celui d’un système qui faute d’avoir su se renouveler s’est fragilisé de l’intérieur mais aussi d’interventions extérieures qui n’ont cessé d’abaisser le Parlement et ce sous couvert des meilleures intentions du monde.
Ainsi si un député est le représentant du peuple et de la Nation française, il ne saurait être hors sol. Le débat législatif s’enrichit des expériences et des différences issues des circonscriptions diverses et variées qui peuplent notre pays. De par ce qu’elle témoignait d’un enracinement profond dans son territoire, la possibilité de cumuler un mandat exécutif avec un mandat parlementaire, créait une force qui a disparu dès sa suppression.
D’ailleurs il n’est pas anodin que tous les députés-maires aient préféré leurs mairies à leur siège de député, reconnaissant la perte d’influence de ce dernier.
Si les visages se sont renouvelés, l’Assemblée nationale en a-t-elle pour autant gagner en intelligence ou en expérience ? Je ne le crois pas. L’expérience d’élu local est un bagage précieux lorsque l’on parvient au niveau national, ne serait-ce que dans les discussions budgétaires qui est l’essence du travail parlementaire. S’il n’est pas mon souhait de revenir sur le non cumul, créer des conditions d’expérience préalable pour les candidats aux élections législatives apparaîtrait comme un choix de sagesse. L’expérience actuelle démontre que l’on ne s’improvise pas député.
Limiter le nombre de mandats dans le temps au nombre de trois, encore une mesure dans l’air du temps qui à terme affaiblira l’institution parlementaire. Faire le choix de se débarrasser des élus expérimentés qui parviennent à maturité pour les remplacer par des personnes de bonnes volontés mais inexpérimentées et donc influençables et malléables face à un gouvernement et une administration tout puissants est de nature à profondément affaiblir le Parlement.
Fixer une date limite poussera les députés, lorsqu’ils atteindront leur troisième et dernier mandat, à s’intéresser plus à leur sortie qu’à leur mandat. C’est un mal contre lequel même le Président des Etats-Unis réélu pour un second mandat de quatre ans ne peut lutter. C’est humain de penser à l’avenir, surtout à son avenir.
Supprimer la réserve parlementaire sonne comme le coup de grâce donné à la fonction de parlementaire qui, privé d’un lien fort avec sa circonscription, limité dans le temps pour développer son action, verra ses moyens purement et simplement supprimés au motif que cette aide pourtant publique à destination de projets locaux serait le vecteur du clientélisme. Si l’on suit cette logique, toute aide publique versée à une association ou à une collectivité relève de cette pratique, va-t-on donc aussi interdire aux collectivités de subventionner leurs associations qui souvent ne vivent que grâce à ces aides ?
Ce raisonnement par l’absurde illustre la logique mortifère du gouvernement à l’égard des communes, notamment les plus petites, dont il semble vouloir l’asphyxie financière. Ajoutez à cela la suppression de la taxe d’habitation qui représente un tiers en moyenne du budget des communes selon l’OFCE et il devient difficile de croire que ceci n’est pas une offensive concertée contre elles. Difficile de croire l’Etat lorsqu’il promet de rembourser « à l’euro près » le manque à gagner, de plus cela ne ferait que renforcer la dépendance des collectivités locales aux dotations de celui-ci.
Evidemment il ne viendrait à personne l’idée d’accuser l’Etat de clientélisme, lui.
Rendre le parlementaire de plus en plus inutile tout en fragilisant financièrement les petites communes voici la méthode inattendue d’un gouvernement qui déstabilise profondément à la fois l’équilibre des pouvoirs et l’organisation territoriale de notre pays dans un but que l’on devine mal.
Réformer l’institution parlementaire est une intention louable, la vider de son essence est en revanche une atteinte à la démocratie, les Français doivent être mis au courant pour sauver le parlementarisme, quoi qu’ils en pensent aujourd’hui.

On s’expose la main dans la main à la une des magazines, on serine en boucle un story telling inspiré par la Collection Harlequin, on sert sa…

On s’expose la main dans la main à la une des magazines, on serine en boucle un story telling inspiré par la Collection Harlequin, on sert sa pâtée quotidienne de photos posées en maillot de l’OM ou en gants de boxe…Et on porte plainte contre un photographe?
À ce stade, ce n’est plus de l’incohérence ; ni une compulsion narcissique à la mise en scène.
Que cache, en vérité, une telle schizophrènie paranoïaque?

Et alors?, On veut des dirigeants d’exception

Et alors?
On veut des dirigeants d’exception…Pas des “Français moyens” !
Il est temps de rompre avec cette culture hypocrite et misérabiliste du “plus t’es modeste, plus t’es méritant”, qui pollue l’inconscient collectif de nos concitoyens. Juste parce que c’est faux.
Nota / Pourquoi ne pas publier aussi la manne fiscale que représente ces rémunérations, assujetties à plus de 50% d’IR minimum, sans même tenir compte des cotisations sociales qui financent la solidarité avec les plus démunis ?

Serais-tu intéressée par un outil web ( via internet ) permettant de faire des réunions via des salles de réunions virtuelles ( jusqu’ à 100…

Serais-tu intéressée par un outil web ( via internet ) permettant de faire des réunions via des salles de réunions virtuelles ( jusqu’ à 100 personnes ) pour accroître notre capacité de communication au sein de la France Insoumise ?
C’est comme un centre de conférence avec plusieurs salles de réunion.
j’ ai créé des salles France Insoumise
Il peut y avoir jusqu’ à 100 personnes connectées.
Les membre de la FI peuvent organiser des
Réunion audio
Réunion vidéo
avec tableau blanc et tchat

Dommage que le débat “identitaire” qu’avait très maladroitement et démagogiquement initié Sarkozy soit définitivement occulté de la réflexion…

Dommage que le débat “identitaire” qu’avait très maladroitement et démagogiquement initié Sarkozy soit définitivement occulté de la réflexion politique…
Mais ce sujet, comme beaucoup d’autres, suppose que l’on puisse y réfléchir sereinement et à long terme, ce qui est juste impossible dans un contexte politique phagocyté par l’électoralisme et l’immédiateté de la communication de masse.